ADX - Bestial

Par Julien (Evil Ted). Le 03/08/2020.

« BESTIAL», difficile de donner un autre titre au 10ème album d’ADX (11 si l’on compte « TERREURS », réédition de « LA TERREUR) tant celui-ci dépeint fidèlement l’atmosphère qui se dégage à chaque nouvelle écoute. L’arrivée de Neogeofanatic (en lieu et place de l’emblématique Betov) n’est pas étrangère à ce regain de mordant : il vient renforcer la jeune garde qui comprenait déjà dans ses rangs Julien (basse - depuis « ULTIMATUM ») et Nicklaus (guitare - depuis « NON SERVIAM »). Celles et ceux présent(es) au Chaulnes Metal Fest 2019, 1er concert avec Néo, avaient pu déjà se rendre compte de l’alchimie évidente entre ces 5 musiciens, et notamment entre les 2 gratteux et le bassiste. Les classiques du répertoire n’avaient jamais autant dégagé de puissance live (« Déesse du crime », « L’étranger », « Division Blindée » … les murs du Centre Socio-Culturel de Chaulnes s’en souviennent encore). Et même si l’on se doute que la nouvelle recrue n’a pas véritablement participé au travail de composition de « BESTIAL » au regard du timing, on sent déjà, à travers ses solos et autres fulgurances à la six cordes, que la mayonnaise a déjà pris. ADX s’est donc en quelque sorte revigoré avec ces 3 « jeunes loups » qui accompagnent désormais les vétérans Phil et Dog. De très bon augure pour la suite.

Si « NON SERVIAM » m’avait un peu déçu (des titres certes réussis mais un peu trop similaires dans l’esprit et la construction), je suis rassuré dès la première écoute de « BESTIAL» : les titres et les guitares sont bien plus variés, notamment dans la dernière partie de l’album. Thrash, heavy, speed…Nicklaus et Néo se font et nous font plaisir, sans pour autant trahir l’identité heavy-mélodique du groupe, qui je rappelle, existe depuis 1982. C’est rassurant de voir que malgré les changements de line-up, Phil et Dog, en gardiens du temple, font perdurer l’héritage d’ADX, qui est incontestablement le groupe numéro 1 de heavy français. Une vraie cure de jouvence qui se retrouve également dans la production moderne et puissante signée Francis Caste (la basse claque vraiment bien). Deux exemples qui montrent qu’ADX est bien dans notre époque. Tout d’abord, les titres « Overload » et «Au-dessus des croix noires » proposent des riffs et des refrains qui rappellent les premiers efforts du groupe ; mais le tout est sublimé par des solos qui fusent de tous les côtés. Quant à « Action Cannibale » et « La Marche Des Spectres », ADX nous montre sa facette la plus sombre et moderne (moins speed melo, plus thrash) pour un rendu différent mais tout aussi réussi.

Un peu plus haut je parlais de « dernière partie de l’album ». Effectivement, « BESTIAL » se scinde en 2 parties bien distinctes : une première composée de 8 titres sans véritable lien entre eux, puis un « bloc » de 6 titres (dont 3 interludes) qui tourne autour du concept de la Bête du Gévaudan. Sur cette seconde partie d’album, le groupe se fait plus aventureux. Nicklaus se fait narrateur sur les interludes « L’épreuve », « le désordre », « L’incertitude » et la fin sur « Le mensonge ») ; les intros sur « Du sang sur les pierres » et « La traque » sont acoustiques ; et surtout quel final lourd mais groovy avec « Le mensonge » qui sonne le glas, comme une fatalité inéluctable (la basse de Julien est énorme). On ne s’ennuie pas un seul instant.

La pochette est une nouvelle fois réalisée par Stan W. Decker (pour rappel il avait déjà réalisé celles des albums ULTIMATUM et NON SERVIAM) qui s’approprie la créature du Gévaudan en mode comics à la Iced Earth

En conclusion, un album qui surpasse son prédécesseur de la tête et des épaules, pour se hisser au niveau du terrible « ULTIMATUM » ou de « DIVISION BLINDEE ». Nos frenchies enfoncent le clou et confirment avec vigueur, pour celles et ceux qui en doutaient encore, qu’ADX regarde droit devant. Un groupe tourné vers l’avenir, qui n’oublie certes pas son passé, mais qui est particulièrement fier de son présent, et confiant pour son futur.

Bonne écoute.

Clip du titre « Au-dessus des croix noires » :

}

Sites et réseaux sociaux :

https://www.adxband.com/

https://www.facebook.com/ADXband/