IANWILL – One Credit Left

Par Julien (Evil Ted). Le 12/08/2020.

L’album est certes paru en octobre 2019, mais je me devais de le chroniquer dans ces pages tant il a accompagné mon confinement. Il n’est jamais trop tard pour bien faire n’est-ce pas ^^. « One Credit Left » est le premier album des frenchies d’IANWILL (un acronyme qui signifie « I am not what I look like ») après 2 EPs sortis en 2011 et 2013. Les changements de line-up, avec notamment l’arrivée d’Audrey derrière le micro, ont accentué le virage mélodique et metalcore (voire même death mélo à la Arch Enemy) d’un groupe qui, originellement, tendait plus vers le deathcore (dont ils ont gardé fort heureusement le côté technique en y ajoutant le côté catchy/direct et du metalcore).

Lorsque les refrains se font mélodiques (« Blackout », « Elements Collide », « Perspectives », « Insidious Mind … ) l’ambiance flirte même avec le néo : la voix d’Audrey se rapprochant de ce que peut nous proposer Cristina Scabbia (Lacuna Coil) en matière de refrain mélodiques et fédérateurs. Ces derniers sont d’ailleurs taillés pour être repris en chœur en live. C’est l’une des raisons pour lesquelles je considère que « Perspectives » est LA bombe de l’album. Quel hit !!! Si le son du groupe a évolué, il ne renie pas pour autant son passé death avec des titres plus sombres/brutaux tels que « Fidding The Odds », « Black Roses » ou encore « The Shining » (qui contient quelques « éclaircies » dans les guitares qui nous font penser à Arch Enemy cité plus haut). Les fans de la première heure seront surement satisfaits de retrouver cette filiation.

« Above Fears », « The Ultime Paradoxe » lorgnent quant à eux un peu plus vers le hardcore, ce qui apporte une vraie richesse et diversité à l’album ; et donc un plus fortement apprécié et appréciable.

Après un « The Urge » dévastateur, « Insidious Mind » vient se poser comme un autre potentiel single, à l’image du premier « Elements Collide » qui a fait l’objet d’un clip ( https://www.youtube.com/watch?v=-eYV_D0itQA ). Le groupe nous montre tout son savoir-faire (refrains mélodiques, couplets rageurs, guitares à la suédoise...) ; tout simplement irrésistible.

« One Credit Left » se termine avec « Endpoint Foreseen » ; ce qui s’avère être un très bon choix car il est important de finir sur une bonne impression.

Avec ce premier album IANWILL s’impose déjà, non pas comme un espoir du metal hexagonal, mais comme un des tous meilleurs groupes de metalcore national, ni plus ni moins. Après un tel choc nous n’avons plus qu’une seule idée en tête : voir le groupe en live pour ressentir et partager ensemble toute cette énergie. Bonne écoute.

https://fr-fr.facebook.com/ianwillofficial/

https://ianwillmusic.bandcamp.com/
}