Miasmes

Par Mika Hell

}

Une nouvelle production des Acteurs De l’Ombre, Miasmes provoque chez moi une certaine nostalgie de par son Black Metal authentique, brut et sale avec un côté punk et rock n'roll dans la manière de pratiquer leur musique.

}

Avec « Vermines » et les cinq titres qui le composent, Miasmes nous renvoie dans l’authenticité propre aux sources d'un style qui n'a fait que s’éparpiller pour le meilleur ou le pire suivant les avis plus que divergents. Formé en 2021 et regroupant des musiciens expérimentés (Mhorn, Ritualization…),le trio français propose une oeuvre sombre, digne d’une production impeccable et pourtant raw à souhait. Une agressivité palpable, avec un son bien gras et sale mais néanmoins compréhensible, une voix qui hurle de façon écorchée toute la haine que possède ce monde de décadence impitoyable. Un batteur impressionnant de maîtrise, avec un son sec comme un mort dans son cercueil depuis des lustres, sauvagerie assumée du début à la fin,c’est en cela que j’y vois le côté punk, plus dans l’esprit que dans la musique à proprement dit. On ne s’embête pas de fioriture dans Miasmes, on nous prend par les sentiments d’une époque où le black metal représentait avant tout un gros majeur levé à toutes et à tous, musique de contestation par l’excellence de sa noirceur divine.

}

Un EP plein de promesses qui va demander confirmation par la suite avec un album et des dates de concerts mais pour ma part les qualités sont indéniables. Poussant même à rêver d’une nouvelle vague de groupes dont la noirceur est omniprésente et le côté rebelle bien réel, ce qui, dans ma tête, n’est que pour le moment une utopie. J’en redemande !