COOTIES de Jonathan Milott et Cary Murnion (2014)

Par Evil Ted. Le 16/08/2021.

}

En farfouillant sur une plateforme légale de streaming en plein milieu de la nuit je suis tombé par hasard sur un film avec Elijah Wood que je ne connaissais pas : « Cooties ». Ayant tout récemment vu « Dirk Gently, détective holistique » (que je vous conseille également si vous aimez les trucs un peu barrés), je me laisse tenter en espérant être une nouvelle fois agréablement surpris par notre « Frodon ». Et coup de bol c’est une bonne pioche

Le synopsis nous rappelle un tout petit peu « Poultrygeist : Night of The Chicken Dead » de Lloyd Kaufman (en moins WTF quand même ^^) : des écoliers deviennent des zombies après qu’un de leurs camarades ait mangé des nuggets à la cantine.

On pourrait redouter que le réalisateur n’aille pas au bout de son concept et atténue son propos (les infectés sont des gamins), mais fort heureusement on se retrouve face à un film sang pour sang zombie bien charcutant. Nos chérubins n’ont jamais aussi bien porté le sobriquet de « petits monstres » : rapides, voraces…ils ressemblent à des piranhas sur pattes (des intestins qui servent de corde à sauter, des yeux pour jouer aux billes, un gosse qui bouffe son petit frère assis dans le siège auto ^^ ). Ce qui pousse les survivants à dégommer des kids morts-vivants (un élève se fait éclater à coups d’extincteur).

}

Beaucoup de situations vous rappelleront votre enfance (le prof de sport nul en sport, le gosse qui bouffe ses crottes de nez…). Les personnages sont certes clichesques mais finalement cela colle au ton parodique du long métrage : le gosse imbuvable odieux avec ses profs et camarades, le premier de la classe tout mignon, le prof remplaçant qui veut se la jouer cool, le prof de sport débile qui sort avec la prof la plus mignonne de l’équipe enseignante, la prof hystérique/perchée (qui n’est pas d’accord avec la théorie de l’évolution et le fait savoir à ses élèves), le principal adjoint qui veut être calife à la place du calife, le prof de science bizarre limite serial killer sur les bords...

Le film nous propose quelques répliques bien senties : « suivez-moi, je fais du crossfit ! » balancé par un prof qui tente de fuir, « c’est à cause de la musique rap » par un membre du corps enseignant qui tente de trouver une explication (ir)rationnelle à la situation, « ils rodent dans les couloirs dans l’espoir de t’arracher la face avec leurs dents, en plus ce sont des dents de lait ». Des petits clins d’œil à la culture geek avec des plans à la « Commando » ou encore la comparaison d’Elijah Wood à un hobbit face aux orques.

Sans surprise l’épidémie se répand car les enfants rentrent ensuite à la maison. Je ne vous en dis pas plus pour ne pas tout vous spoiler. Une dernière chose pour vous convaincre de jeter un œil sur ce film : il va plus loin que le « Mom and Dad » de Brian Taylor dans lequel des parents (notament Nicolas Cage et Selma Blair) sont subitement pris de folie envers leurs progénitures. Un petit plaisir coupable ^^.

Bonne séance.

Trailer (V.O) :

}