FICTION : Le Fantôme de la Mine

Par Verveneyel

Le père Durieux était parti

Cling, clang, racataclang

Etait-ce un lundi ? Un jeudi ?

Racataclang, cling, clang

Le casque rutilant,

La chique entre les dents.

-

Le père Durieux est descendu

Cling, clang, racataclang,

Rel'ver ses camarades fourbus,

Racataclang, cling, clang,

Tout le jour il piocha,

Dans le son des fracas.

-

Le père Durieux, il est tombé,

Cling, clang, racataclang,

Dans la poussière et les graviers,

Racataclang, cling, clang,

Le grisou enflammé,

La mine s'est effondrée.

-

Le père Durieux vit à Courrières

Cling, clang, racataclang,

Enterré sous des tonnes de terre,

Racataclang, cling, clang,

La nouvelle entendue,

Sa veuve s'est pendue.

-

Le père Durieux dans son tunnel,

Cling, clang, racataclang,

Espère un jour revoir le ciel,

Racataclang, cling, clang,

En bas pour cet arsouille,

Ne reste que la houille.

-

Le père Durieux pioche dans le noir,

Cling, clang, racataclang,

Pour oublier son désespoir,

Racataclang, cling, clang,

Si vous osiez descendre,

Vous pourriez bien l'entendre.

-

Dans le coron du père Durieux,

Cling, clang, racataclang,

Une chandelle brûle d'un curieux feu,

Racataclang, cling, clang,

Surtout ne l'éteint pas,

Ou bien maudit seras !