L’AUTOROUTE DE L’ENFER (Ate de Jong)

Par Evil Ted. Le 20/03/2022.

}

Aujourd’hui je reviens sur un petit bijou comme on pouvait en trouver dans les années 80-90’s. Si le long métrage n’est pas un hommage à l’hymne intemporel d’AC/DC, on note quand même la présence d’une guest que l’on connait bien dans le monde hardrock-metal : Lita Ford (notamment ex-Runaways) qui balance dans une réplique la fameuse trinité « Sexe, Drogue et Rock N’Roll ». Mais ce n’est pas la raison pour laquelle on vous parle de ce film. Ce dernier mélange les genres, pour le meilleur, dans un style « comédie-horrifique-action » dont je suis client comme vous le savez.

Le synopsis est assez simple : un jeune couple Charlie et Rachel Clark sont sur la route pour Las Vegas afin de se marier en secret. Un policier, au visage brûlé et marqué d’inscription, kidnappe Rachel. Charlie apprend d’un pompiste, Sam, que ce maniaque est policier de l'enfer dont l’une de missions est de fournir des vierges au diable. Il emprunte alors une voiture et un fusil de Sam, et part en enfer...

Vous avez très certainement tilté : on est face à une relecture du mythe d’Orphée et Eurydice : Orphée descend chez Hadès pour chercher sa compagne. La référence claire et pas seulement suggérer : lorsqu’ils doivent s’échapper, le Diable le prévient de ne pas se retourner. Ce que le couple ne respectera pas et entrainera des complications. Ce n’est pas la première fois que l’on retrouve ce mythe dans un film, on en avait déjà parlé pour « Le Prince Des Ténèbres » de John Carpenter (lien ci-dessous) :

https://blastpheme.fr/index.php?page=viewarticle&id=362

D’autres références au royaume des morts parsèment l'histoire : on découvre le Styx (et sa bière), le Cerbère (en stop-motion), et Charon (joué par feu Kevin Peter Hall bien connu des fans des « Predator 1 et 2 », de la série devenue culte « Superminds – Misfits Of Science », ou encore de « Bigfoot et les Henderson »).

Le film multiplie les clins d'oeil à des classiques mais du 7ème art : « Terminator 1 » (le sergent Bedlam se comporte comme un machine…c’est pour cela que je cite James Cameron et non pas William Lustig et son « Maniac Cop »), « Freddy » (le visage du sergent…d’ailleurs le scénariste de L’AUTOROUTE DE L’ENFER a été le scénariste du 4ème volet de la saga de F.Krueger), « Mad Max » (la voiture du sergent et les courses poursuites dans le désert…qui peuvent aussi évoquer « Duel » de Steven Spielberg), ou encore « The Wraith » (ou Phantom, déjà chroniqué sur nos pages, lien ci-dessous). Voire même carrément à la pop culture avec notamment ces nombreux Andy Warhol en personnel de maintenance ou encore la présence de Ben Stiller et de sa famille (sa soeur et surtout ses parents Jerry Stiller et Anne Meara connu pour leur duo comique dans les 60’s).

https://blastpheme.fr/index.php?page=viewarticle&id=431

Si vous avez aimé « Une Nuit En Enfer », « Jack Burton Dans Les Griffes Du Mandarin » (avec lequel il partage un non-succès en salle mais un fort succès en vidéo-club), « Buffy Contre Les Vampires » (et pas seulement en raison de la présence de Kristy Swanson qui a interprété la lycéenne tueuse de vampire avant Sarah Michelle Gellar en 1992). Je me trompe peut-être mais il ne serait pas impossible que Joss Whedon se soit inspiré de l’Autoroute De l’Enfer (volontairement ou pas) pour les personnages (nos héros amoureux sont jeunes) et les monstres (notamment l’esthétique et les maquillages). Joss Whedon ayant pas mal retravaillé le scénario du long métrage, dont il est aussi l’auteur, pour la série de 1997. Et comme pour « The Wraith », cela ne m’étonnerait pas que Rob Cohen (« Fast And Furious ») connaisse aussi ce film.

De l’humour, un peu d’horreur, de l’action : une petite pépite à savourer sans modération pour peu que l’on ait une tendresse particulière pour les années 80-90’s. Ah...le toujours bien informé Verveneyel m'indique dans l'oreillette que le film est également disponible dans le numéro 358 de Mad Movies (mars 2022). Vous savez donc ce qu'il vous reste à faire. Bonne séance.

Trailer (VO) :

}