JACK AND THE BEARDED FISHERMEN – Playful winds

Par Evil Ted. Le 01/04/2022.

Il y a quelques temps un nom attire mon attention au milieu des promos que nous recevons quotidiennement car il s’avère peu commun : JACK AND THE BEARDED FISHERMEN. Je trouve cela original et plutôt judicieux car un tel nom permet de se démarquer dans une scène metal où l’offre est devenue pléthorique. Quelle fût ma surprise de découvrir que le groupe existe en fait depuis 2005 et qu’ils sortent, en cette année 2022, leur 4ème album. Comme quoi, on a beau écouter de la musique depuis son plus jeune âge et graviter autour de la scène metal depuis pas mal d’années, on peut quand même passer de nombreux groupes. Même à l’Agence Singularités d’avoir porté ce quintet frenchy à ma connaissance.

D’ailleurs il convient tout d’abord de préciser que JACK AND THE BEARDED FISHERMEN n’est pas à proprement parler un groupe foncièrement metal. Leur identité navigue entre le rock, la noise, le stoner, l’alternatif, le groove. Une musique crossover, lourde, froide, mais également mélodique et contrastée (à l’image de l’artwok qui interpelle : au premier coup d’oeil le décor nous semble familier mais si plus on s’y attarde et plus on s’interroge). Partons à la découverte 10 titres composant l’opus (pour une durée d’environ 53 minutes).

« BEWARE OF BIRDS »  ouvre les hostilités dans un climat menaçant, lourd, tout en restant mélodique. Le rendu est massif tant au niveau des instrus (la batterie et les 3 guitares y sont pour quelque chose) que dans la prod°. La couleur change un peu avec « FINGERS CROSSED » que je trouve moins sombre/un peu plus « lumineux » en raison du chant (et de son mix) et de certaines mélodies guitares que je qualifie plus de stoner/heavy rock. « FROM ABOVE » venant ensuite, en quelque sorte, combiner les ambiances des 2 titres précédemment évoqués avec des voix et des mélodies assez aériennes auxquelles se succèdent ou se mêlent des passages plus lourds (mention spéciale à la section rythmique).

Clip de « BEWARE OF BIRDS » :

On plonge ensuite dans le rock alternatif avec « ATLANTIDE » (une des meilleures compositions en ce qui me concerne), pour reprendre notre souffle grâce à l’instrumental acoustique « PERISCOPE » qui conserve malgré tout une atmosphère mélancolique (une constante sur l’opus). La basse, bien ronde, est à la fête sur « LIPS AS MARTYR » qui parlera aux aficionados de post-punk, d’indus et de cold wave. « SEASON » poursuit dans cette veine froide et sombre avec, toutefois, des contrastes apportés par la voix et les guitares (notamment sur la fin).

Après un court instrumental éponyme très épuré, « SILENT FILMS » nous ramène à une ambiance similaire à celle de « FINGERS CROSSED » précédemment citée : c’est-à-dire un esprit plutôt rock-indé, mais avec toujours cette patte groovy. L’écoute se termine sur une pièce de rock alternatif « CIRCLES AND DOTS » au rendu hypnotique tant au niveau du chant que la basse (ils accentuent à eux 2 le rendu lancinant). Ce titre affiche plus de 16 minutes au compteur, mais il cache en fait une ghost-track…laissez donc tourner le skeud ^^.

Ce 4ème album des JACK AND THE BEARDED FISHERMEN est une belle découverte et m’a donné envie d’aller jeter une oreille attentive sur leurs 3 précédentes sorties studio. Pour celles et ceux qui ont la chance de se trouver dans le Nord-Est de la France, une date fin avril est annoncée sur Gérardmer (88) ; j’espère qu’il y aura d’autres dates à venir un peu partout en 2022.

Bonne écoute.

https://fr-fr.facebook.com/jackthebeardedfishermenband/
}