Riders of Rohan

Par Verveneyel

Avant tout, je suis ravi de découvrir un projet qui rende hommage au peuple le plus cool de l'univers de Tolkien, les Rohirrim. Demandez à tous mes proches, mon tome préféré du Seigneur Des Anneaux, c'est "Les Deux Tours" ; et la scène de l'aube du cinquième jour au gouffre de Helm me donne toujours des frissons larmoyants.

Enfilant mon casque (audio), la surprise continue avec un détail que la pochette de ce premier album éponyme n'annonçait pas : Riders of Rohan, c'est du Rock Psyché/Doom/Prog très typé 70's, pour le plus grand plaisir des amateurs de Coven, ou The Devil's Blood.

}

Les amateurs de riffs bluesy gonflés au cholestérol en auront pour leur argent. C'est très mélodique, très chantant, avec une basse toute ronde bien présente dans le mix général. Les morceaux sont relativement courts, tournés vers l'efficacité, avec l'air de rien un catalogue assez riche de styles et sonorités. On peut compter des petites pépites Psyché comme "Muster the Rohirrim" côtoyant des efforts plus proches d'un Motörhead avec "Fog on the Barrow Down", ou encore des power ballads comme "Black Rider". Un certain nombre de morceaux ont aussi un petit côté Heavy assez proche d'un Iron Maiden période 82-86, avec des galops de basse, des jeux de power chords évocateurs, des refrains fédérateurs.

À noter que les jeux vocaux entre masculin et féminin sont très bien gérés, l'alchimie est excellente.

Et tout ça pour conciliabuler sur l'univers du bon vieux J.R.R ; et on ne peut s'empêcher de penser à l'atmosphère un peu mièvre mais au combien attachante des films de Ralph Bakshi et le côté joyeusement aventureux d'un "Land of Mordor" d'Avalon.

Fort de ses onze titre, "Riders of Rohan" est un très bon album dont j'attends la sortie en vinyle chez Crypt of the Wizard sous peu.