Epique à Souhait : Blizzard Hunter – The Path of Triumph

Par Verveneyel

A force d’y trouver des projets tous plus sympathiques les uns que les autres, il me semble que le Heavy Metal classique connait comme un second âge d’or en Amérique du Sud, pour notre plus grand plaisir. Si vous suivez Blastphème, on vous envoie régulièrement au Mexique, en Argentine, au Pérou, pour voyager dans des années 80 rétrofuturistes.

C’est de ce dernier pays qu’il est question ici, puisqu’on parle du deuxième album des Blizzard Hunter, quintet de chevelus qui sort à nouveau de l’ombre sept ans après sa première tentative.

}

Un retour en force avec onze morceaux bien fournis, modelés avec une production de très bonne qualité, pour vous vendre un excellent Heavy Metal comme au bon vieux temps ; avec des guitares de partout envahissant vos tympans comme une infanterie en marche.

Des touches d’Iron Maiden dans le riffing, du Dragonforce dans la batterie, du Tesla et du Helloween dans les cordes vocales, le tout formant un ensemble plutôt enjoué et fédérateur, c’est le menu du disque. L’album est efficace tout en ayant une distorsion relativement légère.

Une écoute attentive permettra d’apprécier le doigté expert de Lalo Salas, très habile, j’insiste. Au-delà des galopades sans quoi le Heavy Metal ne serait plus vraiment lui-même, il y a un son excellent, et de l’audace. La basse n’est pas juste là pour appuyer les fondamentales, et on entend parfois quelques prouesses, comme l’intro de l’album.

Il se dégage une énergie forte des morceaux : ça va vite, fort, bref, c’est du Heavy comme on l’aime, avec du caractère et des qualités de composition.

Ajoutez à ça un très chouette visuel, et voilà de quoi espérer une sortie en vinyle. Un jour peut-être…