INTERVIEW DU GROUPE TARAH WHO ?

Par Evil Ted. Le 31/01/2023 & le 04/03/2023.

1/ BONSOIR TARAH, JE TE REMERCIE POUR CETTE INTERVIEW EN DIRECT DU BLACK LAB, APRES VOTRE CONCERT. ON VA COMMENCER PAR UNE QUESTION ASSEZ CLASSIQUE : PEUX-TU TE PRESENTER ?

Tarah : Bonsoir, bien sûr. Je m'appelle Tarah, je suis chanteuse et guitariste du groupe Tarah Who ?.

Evil Ted : Il y a d'autres membres du groupe qui viennent d'entrer dans la loge. Salut à vous.

Christine : Bonjour, c'est Christine ici, la batteuse.

Ash : Et moi c'est Ash, le bassiste.

2/ CONCERNANT LE NOM DU GROUPE, POURQUOI LE "WHO ?" DERRIERE TON PRENOM ? IL ME SEMBLE QU'IL Y A UNE ANECDOTE A CE SUJET.

Tarah : A la base c'était un autre nom que j'ai voulu modifier après avoir changé de formation. On avait pas mal de dates bookées, j'ai proposé pleins de trucs mais apparemment ce n'était que de la merde lol. Du coup tous les musiciens de l'époque ont proposé "Tarah Who's", et de le changer plus tard. Et finalement on n'a jamais changé.

3/ TU JOUES UN ROCK GARAGE, TEINTE DE PUNK ET DE GRUNGE. QUELLES SONT TES INFLUENCES ? QU'EST-CE QUE TU ECOUTAIS PLUS JEUNE ET QU'EST-CE QUE TU ECOUTES AUJOURD'HUI ?

Tarah : A la maison ma mère écoutait à blinde les Rolling Stones, Pink Floyd, Tangerine Dream et tout ça. Je crois que c'est elle qui m'a donnée l'envie au rock n'roll avec tous ces groupes. Puis j'ai découvert Alanis Morissette quand j'ai eu 15 ans. Sa voix m'avait touchée ainsi que le fait que les paroles racontaient sa vie (comme une autobiographie). Moi je faisais de la batterie et de la basse, j'avais 15 ans et pleins d'émotions. Je me suis mise à écrire même si je ne m'étais jamais vue comme chanteuse. D'ailleurs je cherchais une chanteuse mais ça ne collait jamais, notamment pour la vraie émotion, l'authenticité. C'est pour cela que je me suis mise à chanter. Ensuite j'ai découvert les Distillers, Hole, L7, Joan Jett, Tool, Motörhead...C'était mon envie "énervée". Puis le temps a passé et maintenant mon producteur c'est le guitariste d'Alanis Morissette et le producteur des L7.

Evil Ted : Un nouveau membre vient de nous rejoindre. Peux-tu te présenter ?

Laura : Laura, j'ai rejoint Tarah il n'y a pas très longtemps. Elle m'avait proposée de faire un featuring avec elle, même si je la connaissais depuis environ une douzaine d'année (j'avais des groupes en France, sur Paris). Cela faisait longtemps que l'on voulait travailler ensemble. Elle m'a proposée de faire un duo sur son nouvel album, le projet est venu de là. Et quand j'ai vu la tournée je lui ai dit "oh je ne peux pas venir un peu lol " et je me suis greffée dessus et c'est vraiment cool et très sympa.

}

4/ TARAH, TU AS PLUSIEURS EP/ALBUMS A TON ACTIF. C'EST AVEC "64 WOMEN" QUE TU AS ETE RECONNUE ET SALUEE AU NIVEAU DES CRITIQUES. CET OPUS TOURNE AUTOUR D'UN THEME PARTICULIER, PEUX-TU NOUS EN PARLER ?

Tarah : Tu fais référence à un moment précis avant que j'obtienne ma nationalité américaine. J'ai eu un incident à la frontière américaine : les services de l'immigration avaient fait une erreur et j'ai passé 2 jours en taule. J'ai discuté avec les femmes qui étaient avec moi et j'ai appris beaucoup de choses sur ces 64 femmes immigrées (leurs histoires, pourquoi elles étaient venues aux Etats-Unis...) qui voulaient rentrer chez elles et qui attendaient dans un centre de détention (lien de notre chronique ci-dessous).

http://www.blastpheme.fr/index.php?page=viewarticle&id=459

5/ UN PREMIER ALBUM VIENT ENSUITE, "SUPPOSEDLY, A MAN", QUI LUI AUSSI CONTIENT DES TEXTES ENGAGES, NOTAMMENT LA PLACE DE LA FEMME DANS LA SOCIETE AVEC LE TITRE EPONYME. QU'EST-CE QUI T'INSPIRE EN GENERAL  ?

Tarah : Ce sont les expériences de la vie, mon ressenti. Je suis assez réservée et un peu timide des fois : tout ce que je ressens je le mets en texte, particulièrement les injustices. Je suis très "aimez-vous les uns les autres mais pas religieusement lol".

6/ AUJOURD'HUI IL Y A EN FRANCE UN MOUVEMENT LANCE PAR LOLA, LA BASSISTE DES POGO CAR CRASH CONTROL, "MORE WOMEN ON STAGE". TOI QUI A UN PIED AUX ETATS-UNIS ET UN PIED EN FRANCE QUEL REGARD PORTES-TU SUR CE SUJET A TRAVERS LA SCENE ROCK ET METAL ? ON PENSE SOUVENT QUE LES USA SONT LE PAYS DU ROCK ET DU METAL PAR EXCELLENCE.

Tarah : Tu as combien de temps lol ? C'est une question assez lourde, j'ai tellement de vécu personnel par rapport à cela et de retours d'amies sur ce sujet avec qui je collabore. Alors moi à la base, à 14 ans, je voulais faire de la batterie et personne ne voulait m'apprendre. Je suis alors allée dans différentes écoles et les mecs ne voulaient pas m'apprendre. Je suis alors devenue autodidacte, pour tous les instruments, par la force des choses. Même quand j'allais à Pigalle dans les magasins on me disait des trucs du style "t'es la copine de qui ?", "toi tu joues pas" etc... D'où mon amour pour les Etats-Unis où je n'ai jamais eu ce problème : déjà là-bas, quand tu dis que tu es musicienne, on ne te pose pas la question de ce que tu fais vraiment dans la vie. Quand tu es une fille qui fait de la musique on ne te juge pas, au contraire même on t'encourage.

Evil Ted : Tu as dû t'exporter pour jouer du rock en quelque sorte ?

Tarah : C'est exactement ça en ce qui concerne ma propre expérience, je tiens à le préciser. Et ce qui est intéressant c'est que Coco mon ancien batteuse, qui a 10 ans de moins que moi, n'a pas du tout la même expérience que moi. C'est cool car cela montre que le monde a évolué, ça veut dire que les femmes osent le faire, mais ça a été très dur. Par exemple il y a Ash avec dans le groupe et ça rassure d'avoir un mec avec nous. Quand nous étions seulement Coralie et moi dans le groupe, après des concerts il pouvait y avoir quelques mecs complétement torchés plein de testostérone. Alors que toi tu es là pour jouer. Hé bien tu fais très attention à ne pas boire et à la sortie du concert pour rentrer tranquillement chez toi...

}

7/ D'AILLEURS EN PARLANT DU PUBLIC, EST-CE QUE TU SENS QU'IL Y A PLUS DE FILLES AUJOURD'HUI ?

Tarah : Oui, au fur et à mesure des années je l'ai remarqué. Il y a vraiment eu un moment où je faisais très trés attention, mais là je vois beaucoup plus de femmes dans le public et ça inspire. D'ailleurs tous les soirs, au merch, j'ai au moins une personne qui vient me dire ; "j'ai achété ton t-shirt et ton CD pour ma fille, elle a 15 ans et va adorer".

Evil Ted : c'est la transmission, c'est pour cela que tu fais de la musique.

Tarah : C'est exactement ça et c'est un truc de malade pour moi.

8/ ASH, TOI TU ES LE GARCON DU GROUPE. QU'EST CE QUE TU PEUX NOUS DIRE SUR CE SUJET ?

Ash : En ce qui me concerne plus que la femme je vois surtout l'artiste, l'être humain qui travaille dur dans un milieu d'homme (public et scène) pour réussir. On parle beaucoup de masculinité toxique et c'est important pour moi en tant qu'homme, c'est même un honneur, d'aider ces femmes qui méritent d'être soutenues car il y a encore beaucoup trop d'histoires qui (me) font honte. Je comprends l'angoisse qu'elles ont pu ressentir. Et ça m'a donc beaucoup touché que Tarah soit venue me chercher.

}

9/ TARAH, 2023 MARQUE LA SORTIE D'UN NOUVEL ALBUM "THE COLLABORATION PROJECT". UN DISQUE SUR LEQUEL INTERVIENNENT DE NOMBREUX ARTISTES, NOTAMMENT LAURA TA NOUVELLE GUITARISTE (COMME ELLE NOUS L'A EXPLIQUE PRECEDEMMENT). COMMENT AS-TU EU CETTE IDEE ?

Tarah : Ce n'est pas un hasard, je commençais à composer, et il se trouve que nous sommes très amis avec le groupe YUR MOM (Londres). On échangeait beaucoup via les applications et sur un délire on s'est dit qu'il fallait qu'on écrive un titre ensemble. Et ça il ne faut pas me le dire 2 fois car je suis déjà dessus. Nous avons échangé des idées, des enregistrements...tout c'est fait très naturellement. Et puis je me suis dit que j'allais le faire aussi avec Faul en Espagne, puis avec Laura...Et à chaque fois que l'on me disait "oui avec plaisir", je demandais à quelqu'un d'autre.

10/ LE PROJET S'EST ALIMENTE AU FUR ET A MESURE. VOUS AVEZ UNIQUEMENT ECHANGE VIA INTERNET OU ALORS VOUS VOUS ETES RETROUVES EN STUDIO  ?

Tarah : C'était uniquement par Internet pour la composition. Par contre pour les music-vidéos, comme je souhaitais me déplacer, on a profité des dates estivales européennes, notamment le Hellfest, pour les faire.

11/ TU AS DONC UN NOUVEAU LINE-UP AVEC NOTAMMENT LAURA DONT ON A PARLE PRECEDEMMENT. COMMENT AS-TU RENCONTRE, RECRUTE, LES 2 AUTRES MEMBRES ?

Tarah : Avec Ash on se connaissait déjà avant car on a fait partie d'un même groupe dans lequel je faisais de la batterie et lui de la basse. Quand j'ai décidé de rentrer aux Etats-Unis, je lui ai demandé ce qu'il faisait en ce moment et s'il ne voulait pas venir à Los Angeles. Il est venu et, ce qui devait durer 2 semaines, a finalement duré 3 ans (Ash confirme). Il écrit aussi, il a son projet solo en Irlande. Quand la tournée est tombée je me suis dit que ça serait trop bien qu'il revienne et il a dit oui. On s'amuse bien.

Et puis il y a Christine qui a remplacé Coralie (qui est restée 5 ans dans le groupe). Elle a voulu rentrer et tester autre chose. J'ai fait alors le tour des batteurs et batteuses que je connaissais. On a fait un drum camp avec Emmanuelle Caplette, on s'est rencontrée là avec Christine. On a accroché tout de suite et je l'ai contactée. Sur cette tournée, il était important que je puisse compter sur les gens "on and off stage", la positivité et l'énergie (pas de gens difficiles). Je savais qu'elle avait le niveau et heureusement elle a dit oui.

Christine : Oui !!!!!

Evil Ted : Christine, tu connaissais le groupe avant ? Tu l'avais déjà écouté ?

Christine : Seulement quand on s'est rencontrée même si je savais qu'elle avait Tarah Who ? . Et dès qu'elle m'a demandé, j'ai dit oui. Et c'est grand ^^.

}

12/ COMME A VAUREAL DIMANCHE OU CE SOIR, VOUS ETES TRES PROCHES SUR SCENE. CELA DONNE UN COTE STUDIO ET ON RESSENT VRAIMENT TOUTE CETTE ENERGIE POSITIVE, CETTE COHESION, CETTE ALCHIMIE ENTRE VOUS.

Tarah : Alors ça peut être un peu difficile car on aime bien bouger et montrer nos cheveux ^^ . Mais on utilise cette proximité pour jouer et renforcer le lien avec le public. Et puis je me lâche très vite finalement car je ne peux pas me contenir.

13/ VOUS PARTAGEZ L'AFFICHE AVEC LIFE OF AGONY ET PRONG, 2 GROUPES AFFILIES A LA SCENE METAL. TE SENS-TU PROCHE DE CETTE SCENE ?

Tarah : Je t'avoue que je me sens plus grunge, rock et punk. J'avais un petit peu peur de l'accueil, un peu comme pour le Hellfest Off l'année dernière même si c'était cool de de le faire. J'avais peur que l'on ne plaise pas du tout.

Evil Ted : Effectivement tu as fait le Hellfest Off en 2022, et jouer au Hellfest ça fait partie d'un de tes buts ?

Tarah : Ah oui j'aimerai bien surtout que la réception au Hellfest Off a été très bonne. Tout comme sur la tournée actuelle où la réponse est très bonne également. Je veux faire le Hellfest évidemment.

}

14/ POUR RESTER DANS CETTE THEMATIQUE QUELS SONT TES REVES POUR LE GROUPE EN TERMES DE COLLABORATION, DE PARTAGE D'AFFICHE, DE REUSSITE FINALEMENT ?

Tarah : Oula c'est une bonne question. Déjà si on arrive à être payé à chaque fois que l'on tourne ça voudra dire que l'on a réussi.

15/ NOUS AVONS UN PETIT RITUEL DANS LE ZINE : PEUX-TU NOUS DONNER 3 TITRES QUI COMPTENT POUR TOI, QUE TU ECOUTES SOUVENT ?

Tarah : Alors je te dirais "WAKE UP" d'Alanis Morissette, "HALL OF MIRRORS" des Distillers (qui se sont reformés et qui tournent) et "THE SHOWDOWN" de Tarah Who ?.

Clip de "The Showdown" :

16/ QUELS SONT LES FUTURS PROJETS POUR LE GROUPE ?

Tarah : Nous avons une tournée en Angleterre qui arrive avec Wednesday 13, un autre groupe metal.

17/ JE TE REMERCIE POUR CETTE INTERVIEW, ET JE TE LAISSE LE MOT DE LA FIN AFIN QUE TU PUISSES PROFITER DE CETTE SOIREE UN PEU SPECIALE CAR AUJOURD'HUI C'EST TON ANNIVERSAIRE.

(tout le groupe crie joyeux anniversaire)

Tarah : Merci à vous et on espère que tout ce positif va continuer.

https://www.facebook.com/Tarahwho/

https://tarahwho.bandcamp.com/
}