Description de l'image

littératures

Rangez vos Baguettes : Nnedi Okorafor -

Je m'apprête à  dire quelque chose qui, pour ma génération, va sonner comme un coup de tonnerre : plus le temps passe, et plus j'ai du mal à  apprécier Harry Potter...

Description de l'image

littératures

La Dévotion : Ma Soeur Serial Killeuse -

C'est les vacances les enfants ! Si, si, je vous jure ! Terminé, rideau. Et chers amis, s'il est une chose que j'aime pendant les congés, c'est le fait de se poser avec un livre sur mon balcon pendant des heures !

Description de l'image

Musique

INTERVIEW : LadyAxe

Interview de LadyAxe, par Verveneyel

Description de l'image

Musique

L'ambivalence : Morro - Survivor/2 Eyes

Aujourd'hui chers amis, je vous partager un amour de longue date et un deuil, tout en un seul article ; et pour ce faire, je vous propose de voyager avec moi jusqu'à  Douala, au Cameroun, pour découvrir le projet solo de Morro, personnage énigmatique aux multiples étiquettes, qui gère tout de a à  z dans sa création.

Description de l'image

Musique

Sables mouvants : Nawather - Kenz Illusi

Ces dernières années, avec la démocratisation toujours plus omniprésentes de la musique Metal, on voit de plus en de pays sortir de l'ombre avec des groupes qui revendiquent des identités plus exotiques que le joyeusetés Américano-occidentales auxquelles ont est devenus accoutumés. Tout le monde y va de son petit mélange traditionnel, avec des Wagakki d'un côté, des Orphaned Land de l'autre, de Metal Pré-Colombien par-ci, du Thrash Maori par-là . Pour tout vous dire, ces nouvelles couleurs dans la musique me plaisent énormément ; et c'est avec une certaine excitation que j'ai glissé "Kenz Illusion" de Nawather dans mon lecteur CD...

Description de l'image

Musique

La rage de ces lieux oubliés : Katingati

Comme vous sans doute chers amis, je suis un amoureux du Metal. Depuis plus de dix ans, ce qui fait déjà  plus de la moitié de ma vie, c'est pour sûr cette musique là  qui me fait le plus vibrer...

Description de l'image

Musique

Edifice Monumental : Dirtyprotest - Hell

Aujourd'hui les amis, petite chronique sur un groupe qui a tout changé, du nom à  la localisation géographique (du Caire à  Dublin, rien que ça), qui ouvre une série de chroniques sur des galettes de chez Mystyk Prod, label très cool à  qui j'ai bien envie de renvoyer l'ascenseur après qu'ils aient été de chics types. Remontez vos manches les copains, il y en aura trois autres comme ça ! (et seulement trois de plus car notre ami Evil Ted, le plus malfaisant des nounours, a déjà  chroniqué le dernier album de Boost. Polisson.)