Description de l'image

littératures

ESCAPE FROM NEW YORK (Sebela, Barreto, L

Retour sur le comics Escape From New York, suite directe du film de John Carpenter sorti en 1981. Plus que du simple fan service ?

Description de l'image

Cinéma

THOR : LOVE AND THUNDER - Taika Waititi

Que penser de ce 4ème film solo mettant en scène le Dieu nordique de Marvel ? Vaut-il vraiment ce que l'on peut lire/entendre partout ? Ou est-ce qu'il y a autre chose de bien plus intéressant sous cet habillage « too much » ?

Description de l'image

littératures

BODYCOUNT par Kevin Eastman et Simon Bis

Présentation d'un comics déjanté se déroulant dans l'univers des Tortues Ninja. Attention à  ne pas le mettre entre toutes les mains ^^.

Description de l'image

Cinéma

FAUST de Brian YUZNA (2000)

Review du film FAUST réalisé par Brian Yuzna en 2000.

Description de l'image

littératures

Jouer les Prolongations : Aggretsuko - M

Je ne sais pas vous les amis, mais il m'arrive, de temps en temps, de lire Blastphème Webzine. Si si, je vous jure ! Blague à  part, c'est grâce aux recommandations sagaces du notre nounours des enfers, Evil Ted, que j'ai découvert, avec vous, la série Japonaise Aggretsuko, diffusée sur Netflix.

Description de l'image

littératures

THE LAST TEMPTATION - Neil Gaiman, Alice

Retour sur un comics aux allures de parcours initiatique mettant en scène le « Godfather of Shock-rock ».

Description de l'image

Cinéma

HOWARD LE CANARD (Willard Huyck)

Review d'un film que Georges Lucas lui-même regrette d'avoir produit.

Description de l'image

littératures

Une dernière, et je vais sauver le monde

Chers lecteurs, aimez-vous les super-héros ? Etant donné leur succès ces vingt dernières années, ce ne serait pas pour ainsi dire fantastique ! Peut-être aimez-vous tendrement la folle saga du MCU, ou les séries Marvel plus intimistes sur Netflix. Peut-être encore êtes-vous un fan inconditionnel de comics, les plus sombres d'entre vous aimant certainement davantage DC Comics, les plus esthètes, Vertigo, et les plus japonophiles, One Punch Man. Mais saviez-vous, brave gens, qu'en des temps immémoriaux, nous aussi, nous avions nos super-héros Français, qui à  l'instar de leurs collègues, maîtrisaient l'art de castagner les malandrins ?

Description de l'image

Cinéma

Sauver les Avengers Russes : Guardians (

Encore un mauvais film ? Vous allez finir par croire que je le fais exprès ! Mais c'est que chers amis, le monde est parfois un peu injuste, et bien loin de vouloir redresser les torts, je me permets simplement de partager un retour sur un petit film qu'envers et contre tout j'ai plutôt apprécié.

Description de l'image

Cinéma

Heavy Metal 2000

Adapté d'un magazine français qui mêlait SF, fantastique, érotisme, enjeux sociétaux (le tout avec pas mal d'humour), la première adaptation de METAL HURLANT, sortie en 1981, est généralement très appréciée et saluée tant par le public et que la critique. Une Å“uvre culte (et pas seulement pour sa B.O savoureuse) qui a inspiré de nombreux cinéastes (Ridley Scott, Luc Besson…), de dessinateurs (mangas, comics). On retrouve même l'univers de MH dans un épisode de South Park ( https://www.youtube.com/watch?v=Pma_mr1Uh_A ). Ce qui, vous en conviendrez, n'est pas tellement courant pour une oeuvre française.

Description de l'image

littératures

Murder Falcon (Daniel Warren Johnson / M

La lecture de comics, anciens comme récents, fait partie intégrante de mon quotidien. Lorsque j'ai appris que Delcourt allait sortir la mini-série MURDER FALCON, mon sang n'a fait qu'un tour. En effet ce récit dispose de plusieurs atouts dans sa besace : il est initialement sorti chez Image Comics qui, pour moi, reste un gage de qualité et d'innovation (les 30-40 ans se souviennent surement de l'arrivée fracassante de cette maison d'édition en France avec des titres cultes comme Spawn, WildC.A.T.S, Cyberforce, Youngblood, The Savage Dragon, Gen 13…) ; il a pour thématique centrale le Metal et sa « mythologie » (ce qui fait que l'on en parle aujourd'hui sur Blastphème) ; et surtout on ne s'ennuie pas une seconde à  la lecture des 206 pages (récit complet).